|

Vous êtes organisateur...

 

Spectacles à l'école 2022-2023 : télécharger les modalités d'intervention Spectacles à l'école et informations utiles.

 

CONDITIONS D'ACCÈS AUX SUBSIDES SPECTACLE À L'ÉCOLE

  • Sont seuls habilités à introduire des demandes de subsides "Spectacle à l'école" :
    • les organisations culturelles reconnues par l'Administration générale de la Culture ;
    • les établissements d’enseignement maternel, primaire et secondaire situés en Fédération Wallonie-Bruxelles.
  • Seuls les spectacles sélectionnés, repris dans le catalogue Spectacles à l’école (voir aussi programmation scolaire catalogue Art et Vie à destination du secondaire supérieur), font l’objet d’une aide à la diffusion.
  • Les spectacles doivent être programmés pendant les heures scolaires.
  • Dans la mesure du possible, les demandes doivent s’intégrer dans une programmation globale comprenant au moins trois spectacles jeune public par année scolaire.
  • Les spectacles de Chanson à l’école concernent exclusivement le public scolaire des cycles maternel et primaire. 

 


OBLIGATIONS DES ORGANISATEURS

Les organisateurs s’engagent à :

  • Verser leur participation locale au groupe artistique à l’issue de la représentation. La part des pouvoirs publics est quant à elle versée au groupe artistique lui-même par ceux-ci.
  • Mettre à la disposition des artistes un local convenant au parfait déroulement de la représentation et correspondant aux exigences techniques définies au préalable. Ce local doit être conforme aux normes de sécurité.
  • Accueillir les artistes et techniciens et faciliter l’installation de leur matériel.
  • Ne pas annuler ou modifier les dates, heures et lieux sans en avoir averti les services intéressés et obtenu leur accord.
  • Garantir la présence d’une population scolaire répondant aux conditions de nombre et catégories d’âge précisées dans la brochure « Spectacles à l’école » ou faisant l’objet d’une convention préalable écrite entre les parties.
  • Respecter la politique d’accessibilité financière du programme Spectacles à l’école : la participation financière demandée aux élèves (hors coût du transport) par l’organisateur oscillera idéalement entre 3 et 5 euros. D’autre part, les représentations auto-suffisantes en termes de recettes ne donneront lieu à aucune subvention dans le cadre de ce dispositif.

     


    DÉCOUVERTE DE SPECTACLES RECONNUS

    La Direction de la Diffusion organise ou participe à l'organisation d'événements annuels dont l'objectif principal est de promouvoir, principalement auprès des programmateurs, une plus grande visibilité des artistes ou groupes artistiques sélectionnés par des jurys spécialisés.

    Les événements spécifiques au jeune public sont :

     


    CATALOGUE DES ARTISTES ET GROUPES ARTISTIQUES RECONNUS

    Consulter le catalogue en ligne "Art et Vie", "Programme Rock" et "Spectacles à l'école" (sélectionner la saison adéquate avant de lancer une recherche)

     


    COMMENT INTRODUIRE UNE DEMANDE DE SUBSIDE SPECTACLE À L'ÉCOLE ?

    SPECTACLES À L'ÉCOLE 2022-2023 : télécharger les informations utiles à destination des programmateurs professionnels et des enseignants.

    Les demandes de "Spectacle à l'école" doivent impérativement être envoyées à la Direction de la Diffusion de la Création artistique et aux autres partenaires associés (Service de l’Inspection de la Direction générale de la Culture) et Services culturels provinciaux) via le formulaire de demande d'intervention Spectacle à l'école.

    Pour qu’une demande soit valable, les formulaires dûment complétés doivent parvenir à la Direction de la Diffusion (par voie postale uniquement) :

    • avant le 1er décembre, pour l’ensemble des spectacles programmés pendant le premier semestre de l’année suivante ;
    • avant le 30 septembre, pour l’ensemble des spectacles programmés pendant le deuxième semestre de l’année en cours.

    Dans toute la mesure du possible, il y a lieu de nous faire parvenir les demandes pour chaque semestre en un seul envoi.


    Important : une copie de cette demande doit également être envoyée :

    • au Service culturel de votre province.

    Dans toute la mesure du possible, les demandes sont traitées au plus tard 4 semaines avant la date de programmation. Les interventions sont octroyées en fonction des crédits disponibles ou, pour les programmateurs professionnels détenteurs d’un quota d’interventions, en fonction du solde de ce quota.

    Les demandes qui ne peuvent être prises en considération font l'objet d'un courrier postal dans les délais les plus rapides.

    ***Mise à jour 02.02.2022* En 2022, la part Province pour les demandes provenant des musées et bibliothèques reconnus sera automatiquement prise en charge par le Service de la Diffusion de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

     


    PRIX DES SPECTACLES ET MONTANT DES SUBSIDES

    Les prix et montant des subsides sont fixés au moment de la sélection. Ils ne peuvent être modifiés pendant toute la durée de la reconnaissance.

    Le prix des spectacles

    Le prix des spectacles présentés est construit à partir d’une grille de référence proposée par le Service de la Diffusion des Arts de la Scène, tenant compte du nombre d’artistes, des techniciens, du matériel.

    Montant des subsides

    À partir des spectacles sélectionnés en 2018, l'intervention des pouvoirs publics (Services de la Culture et de la Jeunesse des Provinces et de la Région de Bruxelles-Capitale (COCOF) et Direction de la Diffusion des Arts de la Scène) dans le prix des spectacles est déterminée selon un nouveau système de barèmes.

    Pour tous les spectacles antérieurs, les subventions en cadre scolaire restent en vigueur selon les anciennes modalités jusqu'à la fin de leur reconnaissance :

    • Pour les spectacles dont le prix ne dépasse pas 1.240 €, intervention globale de maximum 50 % du prix.
    • Pour les spectacles dont le prix est supérieur à 1.240 €, intervention globale de maximum 50 % du prix jusqu’à hauteur de 1.240 € et de 20 % du prix pour la part supérieure à 1.240 €.

    Pour calculer le montant de l’intervention des pouvoirs publics, il est tenu compte d’un droit d'entrée théorique de 2,50 € pour les spectacles dont le prix ne dépasse pas 1.240 € et de 3,00 € pour les spectacles dont le prix est supérieur à 1.240 € ou pour les spectacles destinés aux plus de 12 ans.

     

    Le nombre de spectateurs : le calcul des interventions se base également au minimum sur les jauges réglementaires, établies notamment de façon à toucher le maximum de jeunes spectateurs pour la tranche d’âge visée.

    Régimes particuliers

    Des régimes particuliers sont prévus pour certaines catégories de spectacles qui, par leur nature ou par le public visé ne sont susceptibles d'être diffusés que devant un nombre restreint de spectateurs (Théâtre à l'école), ou encore pour des spectacles comptant une distribution importante (Théâtre ou Chanson à l'école).

    • Théâtre à l'école : spectacles pour les tout-petits : une jauge de 130 spectateurs est admise, et, le cas échéant, une majoration de maximum 150 euros (soit 3 euros x 50, en compensation de la jauge réduite) est possible. Une jauge inférieure à 130 ne peut donner lieu à ce type de majoration.
    • Théâtre à l'école : spectacles pour les 5-8 ans: une jauge de 150 spectateurs est admise et, le cas échéant, une majoration de maximum 90 euros (soit 3 euros x 30, en compensation de la jauge réduite) est possible. Une jauge inférieure à 150 ne peut donner lieu à ce type de majoration.
    • Théâtre à l'école : spectacles de marionnettes ou théâtre d’objets pour toute tranche d'âge : majoration possible, sur base d’une jauge de 130, de maximum 150 euros (soit 3 euros x 50, en compensation de la jauge réduite). Une jauge inférieure à 130 ne peut donner lieu à ce type de majoration.
    • Théâtre et Chanson à l'école : à partir du 4e artiste sur scène: montant intégré dans l'intervention : max 75 euros par artiste supplémentaire (jusqu’à 6 artistes).

     

    L’intervention forfaitaire des pouvoirs publics est répartie à raison de 3/4 pour la Fédération Wallonie-Bruxelles et de 1/4 pour le Service culturel provincial concerné.

     


    LES QUOTAS ORGANISATEURS

    La Direction de la Diffusion et les bénéficiaires furent rapidement confrontés au problème d’inadéquation des calendriers : les budgets disponibles auprès de la Direction de la Diffusion suivent l’année civile (de janvier à décembre), les demandes des organisateurs suivent la saison artistique (en scolaire, de septembre à juin). Afin de tempérer un système qui favorisait les demandes introduites pour des représentations de janvier et février et ne pouvait plus répondre à celles du début de la saison suivante (septembre) - les crédits étant épuisés - la Direction de la Diffusion a décidé d’octroyer aux organisateurs récurrents des quotas budgétaires réservés aux demandes potentielles d’aide à la diffusion dans le cadre scolaire. Cette mesure garantissant aux bénéficiaires de quotas un montant assuré d’interventions permit également aux programmateurs de concevoir des saisons homogènes et d’adopter une trésorerie basée sur le moyen terme et non plus sur l’urgence.

    La détermination des quotas pour les programmations dans le cadre scolaire a été opérée par la Direction de la Diffusion et ses partenaires provinciaux sur base du statut des organisateurs (essentiellement des centres culturels) et de leur volume d’activité dans cette catégorie.

     


    PROGRAMMATION À DESTINATION DU SECONDAIRE SUPÉRIEUR

    Si certains spectacles du catalogue Spectacles à l’école sont destinés aux adolescents, des spectacles tout public issus du catalogue tout public « Art et Vie », pour autant qu’ils présentent un réel intérêt dans ce cadre, peuvent également, dans les limites des crédits disponibles, bénéficier d’interventions financières dans le cas d’une programmation, durant le temps scolaire, à destination exclusive des élèves du secondaire supérieur.

    Un formulaire de demande d'intervention "Secondaire supérieur catalogue Art et Vie", doit être introduit à cette fin.

    L’enveloppe budgétaire consacrée à la diffusion scolaire de ces spectacles est toutefois relativement réduite.

    Le cas échéant, pour les programmateurs professionnels détenteurs d’un quota d’interventions, ces interventions sont accordées en-dehors du cadre des quotas.

     

     

    Note à l'attention des directions d'établissements scolaires et des enseignants et directeurs

    Vous trouverez dans notre catalogue en ligne des spectacles destinés au public scolaire des cycles maternel, primaire et secondaire (voir aussi programmation scolaire catalogue Art et Vie à destination du secondaire supérieur).

    Téléchargez les informations utiles pour avoir une vue d'ensemble du dispositif.

    Avant d’introduire votre demande d’intervention, prenez contact avec la compagnie pour déterminer ensemble une date de représentation.

    Pour aider les enseignants à préparer au mieux leurs élèves, certaines compagnies mettent à leur disposition un dossier pédagogique. Des animations peuvent également être proposées.


    Pour effectuer vos choix en pleine connaissance de cause, nous vous conseillons d’aller voir le spectacle, de consulter l’éventuel dossier pédagogique qui l’accompagne, voire de discuter avec la compagnie pour vérifier l’adéquation du spectacle avec votre public.

    Par ailleurs, si la plupart des spectacles nécessitent une infrastructure conséquente et donc une salle de spectacle équipée, quelques-uns sont conçus pour pouvoir tourner dans les bâtiments scolaires.


    En cas de non-adéquation technique du spectacle à votre infrastructure, prenez contact avec votre centre culturel régional ou votre programmateur local, ou encore l’un des deux centres dramatiques régionaux pour l’enfance et la jeunesse :

    • Ekla, Centre scénique de Wallonie pour l'enfance et la jeunesse  (anciennement CDWEJ)
      Rue des Canadiens, 83 - 7110 Strepy-Bracquegnies
      Tél : 064 66.57.07 - Fax : 064 65.07.62
      info(at)eklapourtous.bewww.eklapourtous.be

    En outre, la plupart de ces programmateurs professionnels proposent tout au long de l’année une programmation destinée au jeune public scolaire, n’hésitez donc pas à les contacter d’emblée : dans la mesure de leurs disponibilités, ils seront vos intermédiaires auprès des pouvoirs publics.